Benjamin Valmar : "Ramener Beauvais en National 3"

 Handball  Beauvais Olympique Université Club Handball   | Publié le par Bellovaque

Il est l'une des recrues phares de l'équipe masculine du BOUC Handball, qui vise l'accession en National 3 cette saison. Benjamin Valmar arrive d'Annecy (N2) avec la ferme intention de contribuer à l'objectif du club, entretien. 

Vous débarquez à Beauvais avec une solide expérience en N2 et même au-niveau au-dessus pourquoi avoir décidé de relever ce challenge ?
L'envie de revenir vivre dans la région a été déterminant dans mon choix. De plus, avoir la possibilité d'évoluer avec d'anciens coéquipiers m'a motivé dans ce challenge. En espérant fêter la montée à la fin de saison hypothétique.

Vous avez flirté au début de votre carrière avec le monde professionnel, qu’est-ce qui vous a manqué pour franchir ce cap ?
Effectivement j'ai eu la chance de pouvoir côtoyer le haut niveau avec Valence. Ce fut une belle expérience. Je suis fier de ce que j'ai pu accomplir à mon échelle ! Je ne regrette rien, j'y ai trouvé des amis pour la vie, jouer dans des gymnases magnifiques et contre des joueurs bien connu des circuits. C'est une fierté !

chevron_right À lire aussi
Le BOUC Handball dévoile ses ambitions

Est-ce que c’est une pression supplémentaire d’avoir un père professionnel (NDLR : Jean Serge) ou c’est justement grâce à lui que vous vous êtes tourné vers le handball ?
Pas du tout ! Je suis fier de cet héritage, fier de mes parents qui m'ont toujours soutenu. Ça n'a pas dû être facile pour eux de me voir quitter le foyer très tôt mais si j'ai pu continuer à faire vivre un temps soit peu le nom de mon père dans ce milieu j'en suis le premier heureux. Mon père a toujours été de bons conseils pour la pratique du handball mais il a aussi fait en sorte que je puisse tracer ma propre route avec mes convictions. Le handball a toujours fait parti de nos vies (mon frère a joué, ma sœur également). Le handball reste une passion et le sera toujours.

Vous connaissez déjà plusieurs joueurs de l’effectif, avec qui vous avez notamment évolué à Compiègne, est-ce que cela a joué dans votre décision ?
Oui bien entendu ! J'ai eu la chance d'évoluer avec Pape Sy à Valence ainsi qu'à Compiègne. J'ai rencontre Jean-Baptiste, Pierre Maël et Valentin également a Compiègne. Ce sont de réels amis, d'excellents joueurs de handball, avoir l'opportunité de pouvoir jouer avec eux encore une fois c'est une chance.

C’est un plus aussi pour la saison à venir, avec peut-être déjà des automatismes existants entre vous ?  
Je l'espère vraiment, cela peut-être un avantage mais nous allons devoir travailler quand même. Le sport n'est pas une science exacte et la vérité du terrain nous le dira.

Vous connaissiez le BOUC Handball avant d’y signer ?
Je connaissais le club pour y avoir coaché quelques fois, mais je n'ai jamais joué contre eux dans le passé. Je découvre mes coéquipiers, tout le monde est très gentil, très motivé. Je suis ravi et j'ai hâte de pouvoir jouer avec tout le monde dans ce gymnase.

Qu’elles sont vos objectifs sur un plan personnel, et également sur le plan collectif ?
Sur un plan collectif, la montée en national 3 demeure la priorité ! Sur un plan personnel, je souhaite continuer à prendre du plaisir, mettre mon expérience au service du groupe et surtout rigoler avec les amis 😉.

Comment avez-vous géré cette longue coupure engendrée par la crise sanitaire ? Maintenir une bonne forme physique ne fut pas trop compliqué ?
Ce fut compliqué car le handball m'a vite manqué, plus vite que je ne le pensais d'ailleurs. Mais on essaie de se servir de ce moment pour travailler d'autres choses. J'ai du matériel chez moi pour continuer à faire du sport, ce que j'ai fait avec mon colocataire Valentin afin de ne pas arriver hors de forme.



Vous êtes impatient de reprendre la compétition, où vous appréhendez cette reprise dans un contexte ou l’épidémie est loin d’être terminée ?
J'ai hâte effectivement de reprendre néanmoins le contexte reste flou, le handball est un sport de contact ! Pas le sport le plus évident pour éviter une propagation du virus, je ne sais pas comment les instances vont gérer cette question mais j'espère que la saison pourra se dérouler "normalement".

Vous vous projetez sur plusieurs saisons avec Beauvais ?
Je l'espère mais on va déjà essayer d'atteindre les objectifs du club ensuite on verra, le plus important est de ramener le club de Beauvais en national 3 !

Article plus récent chevron_right
Une préparation encourageante pour l'ASBO
chevron_left Article plus ancien
Grégory Thil raccroche les crampons