Jean-Pierre Lalloz tourne la page avec fierté

 Rugby  Beauvais Rugby Club   | Publié le par Alex

Entraîneur depuis 5 ans des arrières du Beauvais Rugby Club, Jean-Pierre Lalloz a mis fin à sa collaboration avec le club beauvaisien à l’issue de cette saison marquée par la défaite en barrages de Nationale 2 face à Lannemezan. Il a évoqué pour nous son passage au sein de la Red Army.

Arrivé en avril 2017 au club, l’ancien demi de mêlée de Fédérale 1 à Domont, Strasbourg, Vannes et Nantes a ensuite évolué en duo avec Esteban Devich, dont la signature au club s'est faite dans les mois qui suivirent à l’intersaison 2017. 


"On a fait 5 ans en confiance avec Esteban, ça s’est très bien passé" sourit l'ex entraîneur du Beauvais Rugby Club. Jean-Pierre Lalloz a grandement participé à l’évolution du club sur ces dernières années jusqu’au barrage d’accession en Nationale 2 face à Lannemezan cette année. "De manière froide, on peut dire que le club a beaucoup évolué en 5 ans" retient l'intéressé. "C’est quand même une satisfaction d’avoir participé à cette évolution" avoue avec fierté celui que l’on surnomme affectueusement Jipé.


De son passage au club, Jean-Pierre Lalloz garde en mémoire le souvenir douloureux et très récent de l’échec en barrage d’accession en Nationale 2 face à Lannemezan. "Ca aurait été l’aboutissement de ces cinq années avoue t-il. C’est le gros regret que j’ai. D’autant que, j’ai adoré le groupe de cette année. C’est une joie extrêmement importante une montée et il y a une vraie frustration par rapport au déroulé des choses (NDLR : les beauvaisiens s’étaient inclinés aux tirs aux buts au match retour à Lannemezan après s’être vu refuser un essai pourtant valable en première mi-temps).

De son passage au club, le désormais ex-entraîneur du BRC a évoqué également 5 saisons très fortes en émotions "que ce soit dans le haut ou dans le bas. On a eu des moments très difficiles mais aussi beaucoup de joies" précise t-il. De fortes émotions qui l’ont poussé à prendre un peu de recul sur sa carrière dans le monde du rugby. "Il s’avère que c’est génial à vivre mais c’est aussi fatiguant. Ca ne sert à rien de continuer si on n’est pas à 200%".


Jean-Pierre Lalloz va maintenant profiter de ses week-ends et de sa famille à l’écart du ballon ovale et tourner la page d'une riche expérience avec le BRC !

Le BRC a trouvé il y a quelques jours le successeur de Jean-Pierre Lalloz en la personne d’Enrico Januarie (lire par ailleurs) et espère confirmer la saison prochaine l’ascension du club dans la hiérarchie du rugby français.

Article plus récent chevron_right
Un rebond en Premier League pour Thomas Henry ?