L'ASBO affiche une bonne santé financière

 Football  Association Sportive Beauvais Oise   | Publié le par Bellovaque

L'AS Beauvais Oise est l'un des derniers clubs à être passé devant la DNCG. Un passage qui s'est déroulé sans encombre pour le club qui affiche une bonne santé financière. 

Malgré la situation sanitaire, l'ASBO voit son budget croître pour cette nouvelle saison, passant de 1.4M€ à 1.64M€. C'est serein que les représentants du club se sont rendus à Paris pour l'audition devant l'organisme de contrôle et de gestion du football français : 


"On avait à la fois clôturé le budget de la saison écoulée et celui de la saison à venir de manière plutôt sereine. On a la chance d'avoir eu des partenaires qui nous ont accompagné même dans cette période difficile, que l'on remercie, que ce soit des partenaires institutionnels ou privés. On se rendait assez confiant à la DNCG. Le rendez-vous s'est déroulé de manière constructive. On a la chance d'être auditionné par des gens s'intéressant à l'évolution du club. On a plutôt de bonnes relations avec eux et notre budget est fiable, solide. On n'a pas eu d'inquiétude particulière. On a un budget accepté en l'état, sans encadrement de la masse salariale. Le budget sera de 1 640 000€ approximativement." indique Guillaume Godin

Une santé financière qui n'est pas étrangère à l'évolution du club des partenaires, qui continue d'attirer de plus en plus. L'ASBO peut désormais s'appuyer sur un réseau de partenaires comptant pas moins de 62 entreprises dans des secteurs variés. "On était à 50 la saison passée, on est désormais à 62. On vient d’organiser un évènement pour la reprise de la saison, 55 partenaires répondent présents. C’est significatif !" s'enthousiasme Sylvain Reghem.

"On n’a pas eu de défection au niveau de nos partenaires. Certains sont un peu en suspens en raison de la crise sanitaire, mais restent tout de même partenaires. On essaie d’aménager pour que ce soit supportable pour eux. On veut qu’ils soient avec nous, la solidarité passe aussi par là." explique Guillaume Godin. A terme, les présidents du club isarien souhaitent atteindre les 100 partenaires. D'autres projets sont à l'étude pour revoir les espaces dédiés à l'accueil des partenaires au stade Pierre-Brisson.