L'ASBO doit s'adapter en raison du coronavirus

 Football  Association Sportive Beauvais Oise   | Publié le par Bellovaque

Comme l'ensemble des associations sportives de la ville préfecture, l'AS Beauvais Oise est largement handicapée par l'épidémie de coronavirus, dont le département est un des principaux foyers.

La première contrainte concerne les entraînements, qui sont maintenus mais devront se dérouler à huis-clos. La seconde, qui est la plus importante, et le report du choc de National 3 face à Feignies-Aulnoye, qui devait se dérouler ce samedi. Pour l'heure, l'ASBO est privée de compétition jusqu'au 14 mars inclus, ce qui entraînerait de facto, le report du match face à Arras à Brisson. Impossible non-plus durant cette période de disputer une rencontre amicale pour garder le rythme.

"On a eu des décisions depuis le début de saison qui nous ont contraint à attendre des matchs. Il y a eu la Coupe de France, le match reporté contre Boulogne-sur-Mer en fin d'année que nous avons remporté. Là, on était resté 15 jours sans jouer, et les autres n'ont pas forcément fait de bons résultats durant cette période. Nous, on a su se remettre de suite dans le rythme. On va essayer de rester positif par rapport à cette situation là. On sait que tout sera condensé sur la fin de saison, c'est certain. On reprendra le championnat lorsqu'on nous autorisera à rejouer, en espérant que nos principaux rivaux n'auront pas fait les résultats escomptés et que l'on sera toujours en bonne position." nous a confié Sébastien Dailly, entraîneur et manager général de l'ASBO.


Le coronavirus est forcément un sujet qui fait beaucoup parler au sein du club, comme nous le confirme le technicien :
"C'est un sujet national, donc dès samedi on en entendait beaucoup parler au sein du club. Il y a forcément des inquiétudes pour tout le monde. C'est pour ça que l'on comprend ce principe de précaution. On va laisser passer cette épidémie et reprendre nos activités lorsqu'on devra les reprendre."

Article plus récent chevron_right
Quarantaine confirmée pour Démare
chevron_left Article plus ancien
Week-end probant pour les karatékas beauvaisiens