L'ASBO sort de la Coupe de France dans un match complètement fou

 Football  Association Sportive Beauvais Oise   | Publié le par Alex

Au terme d'une partie rocambolesque, les beauvaisiens se sont inclinés aux tirs aux buts à Thaon-les-Vosges (3-3, 4 t.a.b à 2). Un vrai match de Coupe dans lequel l'ASBO a longtemps dominé à 10 contre 11 et pourra nourrir de nombreux regrets.

C'est un match incroyable qui s'est déroulé ce soir au stade Robert Sayer. Au cours d'une première mi-temps quasi irrationnelle, les beauvaisiens étaient menés 2 buts à 1 et réduit à 10 après l'expulsion de Guy Tapé. Avec 3 pénaltys en une demi-heure (!), les supporters présents à Thaon-les-Vosges ont assisté à une drôle de partie rythmée par de nombreux rebondissements !


Thaon-les-Vosges ouvrait le score sur sa première occasion à la 17ème minute. Dans la foulée, les beauvaisiens égalisaient sur un pénalty de Fallempin (1-1, 19'). Quelques minutes plus tard, l'ASBO obtenait un nouveau pénalty mais Fallempin trouvait le poteau adverse.

La situation se corsait pour l'ASBO puisque Guy Tapé était exclu avant la mi-temps pour un tirage de maillot en position de dernier défenseur. Dans l'intervalle, Stanley Kouamé avait sauvé la maison beauvaisienne grâce à une double parade retentissante sur pénalty.


Au retour des vestiaires, Beauvais poussait et était récompensé par l'intermédiaire de Brice Irie Bi. L'arbitre de la rencontre sifflait un quatrième pénalty que convertissait le milieu de terrain beauvaisien. A 10 contre 11, les beauvaisiens dominaient les débats et étaient récompensés sur coup franc. Youssouf Soukouna délivrait les beauvaisiens d'une tête victorieuse aux 6 mètres (3-2, 80ème).


Mais ce match devait être fou de bout en bout. A la dernière seconde, les locaux égalisaient sur la dernière occasion du match et emmenaient la partie en prolongations dans une ambiance électrique. 


Comme un symbole, le match se terminait sur la séance de tirs aux buts. Assommés, les beauvaisiens se prenaient les pieds dans le tapis vosgien et s'inclinaient finalement au bout du suspense. Un coup de massue pour l'ASBO qui est passée par toutes les émotions ce soir en terres vosgiennes.