Le Carnet de bord de Mahamadou : études et adaptation

| Publié le par Bellovaque

Second épisode du carnet de bord consacré à Mahamadou Yatabaré, cet athlète beauvaisien qui s'est envolé aux Etats-Unis, dans l'Iowa pour rejoindre la Wesleyan University et son équipe de foot US. Dans le premier carnet de bord, nous évoquions son intégration et ses entraînements. Ce second volet est consacré aux études et à la vie sur un campus américain. 

Petit cours historique, la fondation de l'Iowa Wesleyan University remonte à 1842. Dans les grands noms qui ont fréquenté cette université, on retrouve le Dr James Van Allen, un grand scientifique ou encore le Dr. Peggy Whitson, astronaute de la NASA. Une vingtaine de sports différents sont proposés.


La réussite scolaire est indissociable du parcours sportif. Je prépare un Master en Marketing et j'essaie donc de ne pas perdre de temps sur les créneaux vides pour effectuer mes devoirs ou réviser mes cours afin d'avoir l'esprit libre aux entraînements. En arrivant au mois de février, je parlais déjà anglais évidemment, mais pas toujours correctement. J'avais travaillé ce point avant mon départ. N'ayant aucun compatriote sur le Campus (+/- 700 étudiants dans cette université), j'ai pu me focaliser sur le fait de parler anglais tout au long de la journée. 

Une journée classique de cours débute aux alentours de 8h30 dans des amphithéâtres avec des nombreux élèves ou par groupes différenciés. Selon la durée du cours, nous avons simplement à changer de salle à la fin d'un cours. Les journées se terminent à maximum 14h00 pour les études. Une bibliothèque est mise à disposition pour nos recherches et nos révisions. On peut également lire et emprunter des livres. Le Campus possède son propre bureau postal, ce qui nous permet d'envoyer et recevoir nos colis depuis l'université. On dispose également d'une piscine, d'un Jacuzzi, d'une salle de kiné avec un spécialiste ainsi que d'une boutique de vêtements à l'effigie de l'université. Il y a également un terrain football américain couvert. 

Je me suis assez rapidement adapté à la vie étudiante américaine. Le rythme scolaire est beaucoup moins rigide qu'en France. Les sportifs sont vraiment considérés et tout est fait pour qu'ils puissent concilier les études et la pratique du sport. En revanche, la gastronomie française me manque... 

La vie étudiante aux Etats-Unis est également impactée par le COVID-19. Nous sommes testés trois fois par semaine et nous avons interdiction de nous rendre à des fêtes, regroupements etc... 

Article plus récent chevron_right
Communeau fera bientôt peau neuve pour le BRC
chevron_left Article plus ancien
Une détection en mai pour l'équipe espoirs du BRC