Sabri Gmir : "Le BRC est un club qui a de l'ambition"

 Rugby  Beauvais Rugby Club   | Publié le par Bellovaque

Le Beauvais Rugby Club a frappé un grand coup sur le marché des transferts, en attirant l'ancien compiégnois Sabri Gmir, international tunisien et ailier très expérimenté. Le "Petit Prince" a répondu à nos questions, à quelques semaines de la reprise. 

A quand remonte les premiers contacts avec Beauvais ?
Le contact a été noué rapidement durant le confinement avec le président du BRC, Olivier Lenormant.

Qu'est-ce qui vous a motivé dans le projet présenté par le Beauvais Rugby Club ?
Ce qui m'a motivé ? Le BRC est un club qui a de l'ambition. Il y a aussi des joueurs ici avec qui j'ai commencé du côté de Compiègne (NDLR : de 2009 à 2010), j'avais envie de finir avec eux. J'ai aussi eu de bons échanges avec les coachs ainsi qu'avec le président, avec qui le feeling est bien passé.

Connaissiez-vous le club avant de vous y engager ?
Oui je connaissais déjà le club avant, notamment parce que deux joueurs tunisiens ont déjà évolué ici à Beauvais.

D'où vient ce surnom de Petit prince ?
Le surnom de "Petit prince" m'a été donné par les supporters de l'AS Béziers-Hérault. C'est là où j'ai connu mes plus belles années en tant que rugbyman.

Quelles sont vos ambitions avec le BRC ?
Ma première ambition c'est de contribuer au maintien du club en Fédérale 1. Sur un plan plus personnel, j'espère marquer un maximum d'essais.


Vous êtes une des stars du rugby en Tunisie, comment se développe ce sport dans votre pays ?
En Tunisie, le rugby a pris un peu de retard par rapport aux autres pays. Pourtant, il y a de très bons joueurs et de très bonnes joueuses qui méritent d'avoir leur chance. On a déjà effectué trois Coupe du Monde en rugby à sept et beaucoup de matchs en Afrique. J'espère qu'on va combler ce retard, parce que nos jeunes joueurs ont un potentiel énorme.


Vous avez encore des objectifs avec votre sélection ?
Bien sûr, le principal objectif c'est d'amener la sélection à une Coupe du Monde à XV. Il y a vraiment une génération en or qui arrive, comme je le disais précédemment.

Si vous deviez décrire votre style de jeu pour les supporters du BRC qui vont vous découvrir dans quelques semaines ?
Mon style de jeu ? Je ne les connais pas trop (rires). Je suis fort au contact, et j'aime bien marquer beaucoup. Je suis à l'aise dans le jeu dans les airs. J'espère surtout être à la hauteur des attentes du public.

Article plus récent chevron_right
Dernière ligne droite pour l'Enduro du Beauvaisis