Thomas Tetart : "L'objectif, c'est de remonter au niveau National"

 Handball  Beauvais Olympique Université Club Handball   | Publié le par Alex

Arrivé en cours de saison, le nouvel entraîneur du BOUC Handball nous a parlé de ses débuts particuliers au sein du club en raison de la situation sanitaire. Le technicien compiégnois de 36 ans présent depuis une vingtaine d’années dans le milieu du handball est déjà tourné vers la saison prochaine avec beaucoup d’ambitions.

Comment avez-vous vécu cette arrivée un peu particulière au sein du club ?

J’étais déjà plus ou moins en contact avec Beauvais depuis plusieurs années puisque j’avais des connaissances au sein du club. Des péripéties de club et d’hommes font qu’avec Courmelles où j’étais engagé en N3, on venait de se séparer. Le BOUC Handball venait de perdre son entraîneur donc ça s’est fait de manière naturelle.

Je suis plutôt excité du challenge, Beauvais ne se cache pas. Le club a des ambitions de retrouver le National et pourquoi pas aller plus haut avec le temps.


Comment gérez-vous la situation actuelle ?

Depuis octobre et jusqu’aux fêtes, on a fait deux entraînements par visioconférence. Depuis les fêtes, on entretien le lien par les réseaux sociaux. Avec les dirigeants, on est en visioconférence une à deux fois par semaines sur la réalité de la saison qui va se terminer, la saison à venir et les hypothèses de non-reprise du championnat. Le gymnase, le terrain c’est autre chose et c’est vrai que ça nous manque.


Pensez-vous justement que la saison reprendra dans les prochaines semaines ?

Je reste réaliste, l’hypothèse la plus crédible, c’est que la saison ne reprendra pas cette année. Cela serait même dangereux voire « criminel » de reprendre la saison, il pourrait y avoir de la casse. Il faudrait entre 8 et 12 semaines pour remettre d’aplomb les joueurs physiquement, ça nous amènerait à mi-avril. Je pense que ça ne reprendra pas et qu’il n’y aura ni montée ni descente sauf en cas d’écrémage financier.


Vous préparez déjà la saison prochaine, y a t-il déjà des mouvements dans l’effectif ?

A l’heure actuelle, il n’y a aucun joueur qui a émis le souhait de quitter le club en dehors de Rémi Guihaire dont le départ est acté depuis début novembre pour des raisons professionnelles.

Nous avions anticipé le départ de Rémi, on va axer notre recherche sur deux joueurs gauchers, un ailier et un arrière. On cherche également un joueur polyvalent sur la base arrière, plutôt un profil d’expérience du haut niveau, capable de faire le couteau suisse.


L’objectif n’a pas changé, pour vous c’est toujours la remontée au niveau National ?

L’objectif c’est clairement de monter. On ne va pas se cacher et avancer masqué, ce n’est pas ma mentalité. Si on ne doit pas monter, si le recrutement n’a pas été judicieux ou si j’ai fait des erreurs, j’assumerai. J’ai une éducation sportive, je suis quelqu’un qui ne voit le sport à titre personnel que par la compétition.

Beauvais est la plus grande ville de l’Oise et a une réputation sportive. Beauvais doit retrouver le niveau National.