Dailly veut piquer au vif ses joueurs avant Bobigny

 Football  Association Sportive Beauvais Oise   | Publié le par Bellovaque

Après deux défaites en deux matchs, Sébastien Dailly hausse déjà le ton avant le déplacement à Bobigny et attend beaucoup plus de ses joueurs. 

L'entraîneur et manager général de l'ASBO glisse quelques mots sur l'adversaire mais souhaite surtout se concentrer sur la performance de son équipe : "C'est une équipe qui a beaucoup bougé à l'intersaison, après une dernière saison réussie. Elle évolue sur un synthétique, donc ce n'est forcément pas le même football. On se concentre surtout sur nous, on est en déficit de points."

Ce déplacement en banlieue parisienne tombe en plein cœur d'une semaine à trois matchs, qui fait tiquer le technicien isarien : "C'est une belle aberration aussi, on est restés cinq mois sans jouer et on reprend pleine balle. Ce n'est vraiment pas terrible."


Dailly attend une réaction de ses joueurs et insiste sur la nécessité de remettre les pieds sur terre et de revenir à des objectifs moins clinquants, tout en enfilant le bleu de chauffe :  
"Il faut que l'on soit réaliste. On est dans un championnat compliqué, où il va falloir se sauver, prendre des points rapidement. Le club a pu s'apercevoir au cours des dernières saisons qui se sont écoulées, que c'est un championnat compliqué. Il faut arrêter de penser et de rêver que l'on va terminer dans les premières places, ce n'est pas pour nous. Il faut prendre conscience qu'il va falloir prendre des points rapidement. Dans le secteur offensif, on n'est pas du tout au top. On essaie de trouver la moins mauvaise solution, mais surtout prendre conscience qu'il va falloir en faire beaucoup plus si on veut marquer un but. On ne pourra pas se sauver si on ne marque pas de but, ce n'est pas possible. Défensivement, on tient la baraque, on est costauds, solides. Au milieu, dès qu'on oublie de mettre le bleu de chauffe, ça devient compliqué et devant, aujourd'hui, c'est un secteur de jeu qui est quasiment inexistant. C'est dur, mais c'est la réalité. Il faut être vigilant, entre les rêves des uns et des autres et la réalité, je préfère que l'on soit plus dans la réalité. Au risque de me répéter, le club est sur une année de transition, on vient de monter, on découvre ce championnat. Les premières places ne sont pas pour nous. L'objectif est de stabiliser le club et pour cela il faut faire mieux que les deux dernières années que le club a passé à ce niveau, avec une descente à la clé... ce qui devrait changer la donne aussi chez nos joueurs, se regarder un peu moins dans la glace et en faire un peu plus sur le terrain."