Enzo Paleni rêve de Tour de France et de Giro

| Publié le par Bellovaque

C'est l'étoile montante du cyclisme beauvaisien, Enzo Paleni (18 ans) vient de participer à sa première course professionnelle. Cette nouvelle étape dans sa carrière fait suite à sa signature au sein de l'Equipe Continentale Groupama-FDJ il y a quelques mois. Première partie de notre interview du jeune et ambitieux cycliste isarien. 

Tu étais pressenti au Chambéry CF avant finalement de t’engager avec l’Equipe Continentale Groupama-FDJ, qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

L’équipe Continentale Groupama-FDJ me donnait vraiment envie, c’est une équipe de professionnel très bien structurée. J'effectue aussi des études en école de commerce à l’INSEEC, je suis un programme en E-Learning et ça ne posait aucun problème pour l’équipe.


Aujourd’hui, les cyclistes passent de plus en plus tôt professionnel, à ton âge certains s’engagent même dans des équipes World Tour. C’est une dérive ou une bonne chose selon toi ? 

Le niveau augmente chaque année, les juniors roulent de plus en plus ce qui explique ce passage prématuré. Personnellement, je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose, si les équipes recrutent ces coureurs, c’est parce qu’ils ont le niveau et je pense avoir fait le bon choix.

Est-ce que tu as un modèle ou un coureur qui t'inspire dans le milieu ?  

Tous les coureurs m’inspirent, mais je n’ai pas réellement de modèle, chacun est différent et moi je compte devenir le meilleur Enzo Paleni possible.


Quelle est la course qui te fait rêver chez les professionnels ? 

Le Giro d’Italia et le Tour de France, je veux y participer !

Tu as terminé deuxième des championnats de France juniors du contre-la-montre l’an dernier. Le chrono, c’est le domaine dans lequel tu es le plus à l’aise ?  

Le contre la montre est un effort que j’affectionne, mais de la à dire que c’est ma spécialité, je ne sais pas encore vraiment. Les courses à venir me le diront, car je suis pour le moment un coureur relativement complet.

Article plus récent chevron_right
Les derniers mois de Chambly à Brisson
chevron_left Article plus ancien
N2 : Un espoir de reprise d'ici avril !