Eric Bataller "Monter en Ligue B dans les deux ans, c'est l'objectif"

 Volleyball  Beauvais Olympique Université Club Volleyball   | Publié le par Alex

Tout juste promu en Elite, le BOUC Volley ne cache pas ses ambitions pour la saison prochaine. Le président Eric Bataller a fait le point avec nous à quelques semaines de la reprise.

Vous venez de retrouver le championnat Elite de troisième division avec l’équipe masculine à l’issue d’une saison perturbée.

 On remonte en Elite "normalement" cette année. On était premier et invaincus (NDLR : le BOUC a remporté ses 12 rencontres avant l’arrêt du championnat du au COVID) et ça reste assez logique pour un club comme le BOUC Volley qui a déjà connu le haut niveau.

Pour le fonctionnement de la saison prochaine, on a des infos au compte-goutte. On ne sait pas par exemple à l'heure actuelle si on peut repartir avec du public pour le moment à Coubertin.


Quelles sont les ambitions du club sur le court et le long terme ?

On reconstruit par rapport à l’échec qu’on a subi lors de la saison 2017/2018. On a bâti une équipe sur des valeurs collectives. Le groupe a été renouvelé à 90 %. L’objectif était de monter en Elite, cela a été fait. On veut maintenant consolider ce groupe avec des renforts pour améliorer l’équipe afin de se maintenir en Elite. Avec un objectif affirmé de jouer le haut de tableau en Elite.

On travaille sur la troisième année où l’objectif affirmé sera de monter en Ligue B. Il ne faut pas brûler toutes les étapes mais si on peut monter cette année, on ne va pas s’en priver ! (rires)


Justement, comment s’est passé le recrutement pour l’équipe Elite ?

Dans l’ensemble nous avons fait le meilleur recrutement possible avec le budget qu’on avait à disposition.

Nous avons notamment récupéré Okan Demiryurek qui était parti deux ans à l’AS Cannes au centre de formation. Il Il a fait un an là-bas et comme il a su qu’on remontait en Elite, il est revenu chez nous. C’est un enfant du pays qui a le sens du club.

On a réussi à renforcer tous les postes notamment avec 3 centraux disponibles pour la saison prochaine. Stanislav Simin va notamment nous apporter son expérience à ce poste, c’est un habitué des montées et des saisons en haut de tableau.

En plus de nos recrues, nous avons de jeunes issus de la formation du BOUC qui sont déjà dans l’équipe première. Il faut dire que plus on forme et moins on est dépendants des autres. Le passeur Timéo Levasseur est au pôle espoirs de Wattignies, nous avons également Kenan Demiryurek, le frère d’Okan au poste de libéro. Et nous avons d’autres joueurs en devenir notamment au sein de l’équipe M17 qui a été championne des Hauts de France cette année.


L’équipe féminine a en revanche connu une saison difficile, quel est l’objectif pour les prochaines saisons ?

Aujourd’hui, la génération est vieillissante. Cette saison en N3, il y a eu des hauts et des bas et un effectif pas forcément au complet. Nous avons préféré ne pas repartir en N3 mais en Pré-Nationale afin que les jeunes s’aguerrissent. On veut recréer une équipe pour repartir avec de la jeunesse afin de remonter en National 3 dans les années futures.


Quel sera le budget du club pour la saison prochaine ? 

Le budget va être un peu supérieur à l’année dernière, de l’ordre de 390 000€.  La moyenne haute en Elite est de 500 000€. Avec 500 000€, on aurait été effectivement plus sereins en terme de budget.


A quel âge peut-on commencer le Volley au BOUC et quelles sections y a t-il au sein du club ?

On peut commencer le volley à partir de 4 ans. La première catégorie au sein du BOUC, c’est le Baby Volley de 4 à 7 ans. Ensuite, nous avons des catégories qui vont des M9 au M20 en passant par les M11, M13, M15, M17 et M20.

Nous comptons actuellement 429 licenciés au sein du club.


Pour finir, vous souhaitez créer une section Beach Volley, pouvez-nous nous en dire plus ?

En beach volley, nous avons déjà fait les championnats de France avec les filles en catégorie M15 l’an dernier. Nous souhaitions en effet lancer une section Beach Volley au Plan d’Eau du Canada. On va déjà voir comment cela se passe et ensuite nous nous lancerons en Championnat de France. Cela fait partie de nos ambitions.

Actuellement, tous les jeudi soirs pendant l’été, nous organisons au Plan d’Eau du Canada des tournois de Beach Volley de 18 heures à 20 heures qui attire beaucoup de volleyeurs chaque semaine.

Article plus récent chevron_right
La gratuité du Plan d'Eau du Canada maintenue