"Tabatha a passé un cap dans la manière d'aborder ses courses"

 Sports nautiques  Beauvaisis Aquatic Club   | Publié le par Alex

Olivier Dubois est revenu sur les championnats de France de Tabatha Avetand, médaillée de bronze sur 200 mètres papillon.

Comment avez-vous vécu ces championnats de France 2020 en grand bassin avec Tabatha Avetand ?

Les résultats étaient au-delà de nos espérances avec sa 3ème place. On espérait avec Tabatha rentrer en finale sur 200 mètres papillon et puis il y a eu un coup à jouer sur cette course. Elle a saisi cette opportunité.


Comment a t-elle appréhendé ce rendez-vous ?

Toute seule ! C’est quand même dur quand on se déplace et qu’il n’y a qu’un seul nageur. Elle est restée dans sa bulle, il y avait beaucoup de stress et un stress supplémentaire du fait que la course passait à la télé.

Mais elle a réussi à passer un cap dans la manière d’aborder ses journées et ses courses.


Ces championnats à Saint-Raphaël se sont déroulés à huis clos. Qu’est-ce que cela a changé pour Tabatha et vous-même ?

On était plus à notre aise car il n’y avait pas de public et donc plus de place pour nous.

La compétition a eu du mal à démarrer, les deux premiers jours, c’était vraiment tristounet. Tout le monde était stressé car il y a des performances et des temps à faire, des finales à passer.On ressent plus tout ça.

Pour les performances de très haut niveau, ça a été un petit moins qu’il n’y ait pas de public. Mais dans l’ensemble pour tout le monde, ça a été plus confortable, il y avait moins de pression.


Quel avenir voyez-vous pour Tabatha Avetand à long terme ?

L’avenir ne sera pas sur Beauvais sachant qu’elle ne nage que 6 fois par semaine alors que certains nagent 12 fois par semaine. Elle a déjà un gros niveau pour une fille qui nage aussi peu par rapport aux autres.

Il faut également qu’elle nage en grand bassin ce qu’elle ne peut pas faire à Beauvais. 


A t-elle déjà des contacts ailleurs justement ?

Pour l’instant, on n’en a pas encore parlé. Son frère est parti sur Toulouse il y a deux ans, je suppose qu’il va y avoir des liens.

On reste dans la saison en cours, en fin de saison, on discutera de ce qu’elle veut faire l’année prochaine.

Article plus récent chevron_right
Mahamadou Yattabaré en route pour les Etats-Unis
chevron_left Article plus ancien
Découvrez vos Beauvaisiens de l'année !