Thil se remémore ses années beauvaisiennes

 Football  Association Sportive Beauvais Oise   | Publié le par Bellovaque

Grégory Thil a connu une belle carrière professionnelle presque inespérée avant qu'il ne s'engage avec Beauvais. Dans une interview accordée au Parisien, celui qui est désormais recruteur pour le Racing Club de Lens revient sur ses années chez les sang et neige. 

"C'était au stade Pierre-Brisson devant 4 000 personnes, avec Mouy en finale de la Coupe de l'Oise. On gagne 3-2 (NDLR : face à Chevrières), j'inscris 2 buts. L'année suivante, Jacky Bonnevay m'a proposé de m'entraîner avec eux alors que je jouais à Mouy. Tous les mercredis, j'allais m'entraîner le matin avec les pros de l'ASBO. J'arrivais avec mes chaussettes vertes de l'US Mouy. Je dénotais un peu (rires). En fin de saison, il m'a proposé de rejoindre l'ASBO. En juin, je jouais encore en DH avec Mouy et j'étais éducateur dans un collège. Le 10 juillet, je reprenais l'entraînement avec la réserve de Beauvais, et le 11 août, je signais mon premier contrat pro.
J'aimais le sport, j'avais commencé à faire Staps. Forcément, quand tu joues en District ou en Ligue, tu ne te dis pas que tu vas devenir pro ! Après, les planètes se sont alignées. Avec du travail et de la détermination. C'est une question d'opportunités qu'il faut savoir saisir. Il ne faut pas lâcher non plus parce qu'il y a eu des moments difficiles aussi. J'ai connu le chômage. Le foot, ça va vite.


Ma première saison en pro a été celle où Beauvais a failli accéder à la L1. Ça aurait été beau pour l'Oise, l'un des seuls départements en France qui n'a jamais connu la L1. Le club a malheureusement connu par la suite deux descentes coup sur coup, jusqu'en CFA (N2 désormais), avec la perte du statut pro. Je suis resté fidèle à Beauvais. Si cette saison en CFA (NDLR : 2004-2005, sous la direction de Bruno Roux) ne s'était pas bien passée, il n'y aurait peut-être même pas eu de carrière pro derrière."

Article plus récent chevron_right
Le BRC devrait accueillir Langon le 31 janvier
chevron_left Article plus ancien
Le Skatepark Laverdure s'offre un partenaire