Yohan Montès de retour en terrain connu

 Rugby  Beauvais Rugby Club   | Publié le par Alex

Formé au club de 1994 à 2000, le pilier droit beauvaisien Yohan Montès est de retour au sein du Beauvais Rugby Club où il achèvera sa carrière à l'issue d'un contrat de deux ans. Il souhaite avant tout apporter son solide vécu à une équipe beauvaisienne qui entame sa deuxième saison en Fédérale 1.

C’est un retour aux sources qui va faire plaisir à bon nombre d’observateurs du rugby beauvaisien. Après vingt ans d’une longue carrière dans le monde du rugby professionnel, Yohan Montès est de retour au Beauvais Rugby Club, son club formateur au milieu des années quatre-vingt-dix. "Ça me fait plaisir de retrouver le club après tant d’années se réjouit l’expérimenté pilier droit. Ce n’était pas programmé du tout, ça s’est fait sur le dernier mois. J’avais une proposition d’un club mais je ne me sentais pas d’aller là-bas et de redéménager. Et j’avais envie de me rapprocher de ma famille."

La carrière rugbystique de Yohan Montès a débuté vingt-sept ans en arrière dans la ville-préfecture, plus précisément dans le quartier Saint-Lucien. "J’ai débuté à Beauvais sur une initiation de rugby à la Soie Vauban se rappelle Montès. C’est Olivier Lenormant (l'actuel président du BRC) d’ailleurs qui avait organisé une session ce jour-là au parc de la Grenouillère. Et ensuite on a attaqué comme ça avec mes frangins. On était une bande de copains, les premiers tournois, le tournoi du Communeau, tout ça ce sont des bons souvenirs."


Le pilier droit beauvaisien est ensuite entré en sport-études au lycée Lakanal de Paris avant de signer au Stade Français à l’orée des années 2000 et débuter une carrière professionnelle exceptionnelle de succès : avec cinq titres de Champion de France (avec le Stade Français en 2007, Toulouse en 2008, 2011, 2012 et Castres en 2018) et un titre de Champion d’Europe (avec Toulouse en 2010), Yohan Montès possède un palmarès qui en impose à l’image de ce solide gaillard d’1,87 m pour 115 kilos.

Il a également brillé en sélection où il a été notamment champion du monde des – 21 ans en 2006 avant de rester aux portes de l’Equipe de France seniors. "Je n’ai pas de regrets, si je n'ai pas été sélectionné en Equipe de France, c’est que je ne le méritais certainement pas avoue sans détour Montès. Je sais que beaucoup de gens diront que je n’ai pas atteint le maximum de mon potentiel mais je ne regrette rien. J’ai quand même à l’arrivée 300 matches de TOP 14, de Pro D2 et de Coupe d’Europe en tout, je pense que c’est plutôt pas mal !"

Une carrière qui lui a permis de côtoyer de grands noms qui sont restés dans l’histoire du rugby français comme l’ancien sélectionneur Guy Novès "forcément il m’a marqué" ou le troisième-ligne Thierry Dusautoir avec qui il a évolué au Stade Toulousain de 2007 à 2014.


Yohan Montès finira donc sa prolifique carrière au BRC où il sera présent à l'entraînement au début du mois de juillet. "J'arrêterai à Beauvais, ça c'est sûr ! indique t-il. J’espère apporter pas mal de choses. Après moi, je ne suis pas un grand bavard donc je vais plutôt essayer de montrer sur le terrain et pas forcément dans les grands discours." Parole d'honneur.

chevron_left Article plus ancien
Deux partenaires rejoignent l'ASBO